Désinfection et traitement de l'eau de votre piscine

Une eau sans particules en suspension c'est bien, mais c'est insuffisant. Sans se référer à la réglementation draconienne en vigueur pour les piscines de collectivités, il est essentiel que l'eau d'une piscine familiale soit désinfectée et désinfectante.

Germes apportés par les baigneurs, pollution fine, algues ne peuvent être détruits que par un traitement chimique de l'eau. Équilibre de l'eau et produits de traitement sont indissociables dans la désinfection.
 

L'équilibre de l'eau dépend très souvent du facteur pH, ainsi la première information à connaître est le pH de l'eau qui détermine l'échelle d'acidité. Une eau parfaitement neutre a un pH de 7.

Au-delà, l'eau est dite basique ou alcaline et présente un risque de précipitation de sels de calcaire et de magnésium provoquant un phénomène de turbidité de l'eau et d'entartrage.

En dessous de ce seuil, l'eau est dite acide et, agressive, a tendance à accélérer la corrosion des parties métalliques utilisées. Il faut donc maintenir le pH entre 7 et 7,2. Il existe pour cela des produits spécifiques.

Le chlore est le plus ancien des désinfectants connus. Il peut se présenter sous forme liquide ou solide, le chlore gazeux n'étant pas utilisé en piscine familiale. C'est sous forme solide que le chlore est le plus couramment utilisé.

L'action du chlore est dépendante de la valeur du pH, plus le pH est bas, plus l'action du chlore est forte.

La concentration de chlore actif nécessaire à une bonne désinfection doit être comprise entre 0,5 et 0,8 ppm (partie par million).
 

Des analyses régulières, à l'aide de trousses colorimétriques ou languettes test permettront de surveiller et de maintenir le pH au taux voulu et de vérifier la concentration de chlore dans le bassin. Les produits chlorés peuvent être à dissolution lente renfermant 80 à 90 % de chlore libre et se présentant sous forme de galets ou à dissolution rapide contenant 50 à 63 % de chlore libre (poudre). Lors de la dissolution dans l'eau, ils libèrent du chlore et de l'acide isocyanurique qui le stabilise. L’apport d’un stabilisant évite la dégradation de la molécule de chlore par les rayons ultraviolets.

Les premiers servant au maintien du juste taux de chlore, les seconds généralement utilisés pour des actions ponctuelles : traitement de choc lors de la mise en eau et dès que celle-ci se trouble sous l'action de fortes chaleurs, d'un grand nombre de baigneurs ou à titre préventif.

Nous installons sur nos piscines différents systèmes de désinfection comme : des régulations automatiques de chlore et pH (très souvent en piscine intérieure), des électrolyses de sel, des U.V. et tout autre système à la demande.
 

La technique préconisée par Piscines Ondine pour les bassins privés est l’électrolyse au sel avec correcteur de ph intégré. Mesure de paramètres par photométrie et gestion automatique de la désinfection et du pH.

Le principal avantage de ce système est d'être automatisé et de permettre ainsi de ne pas manipuler de chlore. Car, dans ce cas, le chlore est produit sur place en continu à partir de l'eau du bassin légèrement salée (4 g par litre, soit l'équivalent de la salinité des larmes ou de la salive). Il est moins fortement dosé et le système bénéficie d'une régulation automatique.

Par phénomène électrochimique, le sel (chlorure de sodium) est converti en désinfectant.

L’électrolyse est une forme de traitement au chlore avec un cycle particulièrement intéressant. Le sel contenu dans l’eau est transformé en chlore sous l’action d’un courant électrique. Ce chlore a l’avantage d’être très réactif et surtout de ne pas fabriquer de chloramines, génératrices d’odeurs et parfois d’allergies. Le chlore se recombine pour redonner du sel, et ainsi de suite. Résultat : une consommation de sel réduite au strict minimum. Les appareils d’électrolyse ont l’avantage d’être autonomes, ce qui permet de programmer le traitement. S’ils n’en sont pas déjà pourvus, il est recommandé de les associer à des systèmes de régulation du pH, car ils ont tendance à le faire monter.
 

Une eau de piscine saine avec moins de produits chimiques, c’est possible !

Parce que la qualité de votre eau est un facteur central de votre bien-être, choisir son mode de traitement constitue une décision importante. Avec l’électrolyse au sel, optez pour une eau parfaitement irréprochable et sans soucis tout au long de la saison…

Si l’on veut vraiment diminuer l’usage de produits chimiques, la technique de l’électrolyse de l’eau salée offre aujourd’hui une réponse idéale. Le principe : on ajoute un peu de sel dans l’eau et par réaction électrochimique, on produit du chlore gazeux parfaitement pur qui agit à la fois sur les algues et les bactéries, sans former de chloramines.
 
« Une eau de qualité se doit d’être désinfectée, mais aussi désinfectante »
 
Fini les yeux qui piquent et la peau irritée, fini l’eau qui tourne : nos systèmes d’électrolyse au sel apportent une réponse complète au problème du traitement de l’eau pour encore plus de tranquillité d’esprit et de plaisir. Teneur en sel réduite, cellule à inversion de polarité pour limiter la formation de calcaire sur les électrodes, simplifiez-vous la piscine…
 
Ce procédé ne consomme pas de sel, un ajout est toutefois nécessaire à cause du renouvellement de l’eau (contre-lavage du filtre, eau de pluie…).